Historique de la famille
Les Amis de l'Hôtel de Groesbeeck-de Croix

Les Groesbeeck

Les enfants d'Alexandre de Groesbeeck
Nicolas de Largillière, (1656 – 1746), attrib. à, Les enfants d'Alexandre-François de Groesbeeck, huile sur toile, 124 x 163 cm, vers 1740. Franc-Waret, Château.

La famille de Groesbeeck porte le nom d'un petit village situé près de Nimègue en Gueldre. Elle descend vers Liège au début du 16e siècle donnant en 1565 un Prince-Évêque à la Principauté en la personne de Gérard de Groesbeeck. La famille essaime dans toute la Wallonie contractant des alliances de qualité avec les Berghes, Harscamp, Merode, d'Yves, Waha, Montmorency, etc. Ils acquièrent plusieurs seigneuries, même dans le Brabant septentrional. Au 18e siècle, les Groesbeeck possèdent une des fortunes immobilières les plus importantes de la province de Namur. Prenant à cœur d'améliorer et embellir ses propriétés, Alexandre-François de Groesbeeck confie à l'architecte Chermanne les travaux au château de Franc-Waret, ainsi qu'à l'hôtel namurois. Celui-ci avait été acquis en 1688 par sa grand-mère, la baronne d'Harscamp, aux moines de l'abbaye de Villers en Brabant. D'un refuge monastique vétuste, la demeure devient un superbe hôtel de maître à la française qui va inspirer plusieurs demeures namuroises.

Les Croix

En 1750, Alexandre-François de Croix épouse dans l'hôtel de maître namurois Anne-Marie-Françoise de Groesbeeck. Les Croix sont de noblesse artésienne. Si le comte Alexandre-François de Croix est capitaine de cavalerie au Régiment de Beauvilliers, au service de France, d'autres sont dans les gardes Wallonnes qui accueillaient à leur tête comme officiers la fine fleur de la noblesse. Charles-François de Croix, le frère cadet devint Vice-Roi du Mexique en 1765, tandis que le neveu, Théodore de Croix, cumule les honneurs : colonel des Gardes wallonnes, gouverneur de Californie et Vice-Roi du Pérou et du Chili en 1783. La clé du Toril de Lima est d'ailleurs conservée au château de Franc-Waret.

Ses parents décédés, Charles-Lidwine de Croix hérite par son grand-père de Franc-Waret et de l'hôtel de maître namurois. Suit l'époque troublée de la Révolution française. Grâce au dévouement et l'ingéniosité du notaire Masset, l'hôtel reste la propriété des Croix. Au 19e siècle, Blanche de Croix, épouse le comte Amédée d'Andigné. Leur descendante, la marquise de Kerouartz hérite de l'hôtel namurois et le cède en 1935 à la Ville de Namur.

Les véritables couleurs des armes d'alliances.
Les véritables couleurs des armes d'alliances.

Les armes d'alliance

Cette représentation reprend les véritables couleurs des armes d'alliance. "D'argent à la fasce nébulée de gueules" pour la famille de Groesbeeck et "d'argent à la croix d'azur" pour la famille de Croix. Le tout surmonté d'une couronne de Marquis.

Sources :
F.Courtoy L'Hôtel de Groesbeeck-de Croix à Namur, Namur 1937 ; Visite à l'Hôtel de Croix, vieille demeure Namuroise, in Le Patriote illustré, 7 septembre 1952 ; Comte Amédée d'Andigné, Franc-Waret et ses seigneurs du XVIIe siècle à nos jours, in Le Guetteur Wallon, Namur, 1962 ; Amédée d'Andigné, Les Vice-Rois de Croix, in Le Guetteur Wallon, Namur, 1966 ; N.Bastin, La construction de l'Hôtel de Groesbeeck de Croix à Namur en 1751 – 1752, in Annales de la Société Archéologique de Namur, tome cinquante-cinquième, Namur 1970 ; N.Bastin, L'hôtel de Groesbeeck de Croix à Namur, in Maisons d'hier et d'aujourd'hui, n°37, 1978 ; P.-E.Detry, in Lo-Contact, magazine de la Loterie Nationale, décembre 1993 – janvier 1994 ; P.-E.Detry in Art et Culture, magazine du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, mai 1994 ; N.Bastin, Hôtel de Groesbeeck-de Croix, in L'Éventail, avril 1996 ; P.-E.Detry, magazine Break News, automne – hiver 2002 / 2003.